PLAN DE DÉSHERBAGE

Arrêtons de raconter n’importe quoi !

Hier encore, on l’appelait PLAN DE DESHERBAGE COMMUNAL.

Aujourd’hui, pour justifier des pratiques plus que contestables, nous pouvons lire :
"Plan de désherbage Alternatif" -  "Réalisation de plans d’amélioration des pratiques phytosanitaires" -   "Réalisation de plans d’amélioration des pratiques phytosanitaires et horticoles pour la réduction des pesticides et la préservation de la biodiversité" ou encore « Objectif Zéro Pesticide »,...

 

Qu’on ARRÊTe DE vous RACONTER N’IMPORTE QUOI !

N'oubliez pas que plan de désherbage ou gestion différenciée = même chose et même "combat".
Appelons donc un chat, un chat !
Un plan de désherbage reste un plan de désherbage qui a pour objectif de vous faire réduire ou d’arrêter l’utilisation des produits de désherbage chimiques et de fait, de vous obliger à une gestion différenciée de votre environnement.
Un plan de désherbage et de gestion différenciée doit être simple, concis, compréhensible par la majorité et surtout ne pas impacter inutilement le budget des communes.
Vous avez certainement remarqué la volonté de captation de ce marché par de gros cabinets d’études vers lesquels certains organismes ou administrations aimeraient vous diriger, vous prenant pour des gens sans ressources intellectuelles, sans compétences et ne connaissant pas votre propre commune.
Vous avez certainement remarqué la complexité, l’ambiguïté et l’inutilité de nombreux paragraphes dans la rédaction des cahiers des charges proposés.
Pourquoi de telles pratiques ? Tout simplement pour vous conduire subrepticement à des dépenses inutiles qui n’ont d’autre intérêt que de remplir les caisses des uns et de flatter l’ego des autres !

 

Pourquoi un plan de désherbage ?

Le constat : Trop de pesticides dans notre environnement, nos cours d'eau ...
De nombreuses molécules sont détectées presque systématiquement dans nos rivières. Ces molécules sont principalement des herbicides. La contamination des eaux par les pesticides s'effectue essentiellement par ruissellement. Les études menées indiquent qu'environ 50% de la pollution des cours d'eau par les pesticides est due aux usages non agricoles. Les zones traitées étant le plus souvent imperméables (Bordures de routes, Trottoirs bitumés...) ou quasiment imperméables (stabilisés), le risque de ruissellement dû à la pluie et pentes est fortement accentué (risque de ruissellement : 70 à 95%), contrairement aux applications agricoles qui se font sur des zones perméables, où le risque de ruissellement est limité.

Pour nous, les choses sont simples : un plan de désherbage et de gestion différenciée doit être simple, concis, compréhensible par la majorité et surtout ne pas impacter démesurément le budget des communes.
Depuis 2006, certaines restrictions vous ont été imposées, qui ont d’ailleurs été plus ou moins respectées. Mais à partir de 2016 / 2017 et non plus  2020, la loi vous obligera à modifier vos pratiques pour l’entretien des espaces extérieurs dans vos communes : moins 50% de désherbage chimique, voir plus du tout !
Le but premier de ces différentes lois est et reste la protection des ressources en eau et de la biodiversité. Concrètement, cela signifie éviter au maximum les traitements chimiques afin de ne pas contaminer la ressource en eau et perturber la biodiversité, en préférant une méthode alternative ou en acceptant, lorsque cela est possible, la présence des « mauvaises herbes ».

La gestion différenciée va vous permettre de gérer différemment vos espaces extérieurs et d’aménager ou de réaménager vos massifs, vos équipements dans le but d’en faciliter l’entretien tout en en prenant en compte la biodiversité (diversité de la faune et de la flore) présente ou celle que vous souhaitez réintroduire.
Cela vous permettra aussi de vous projeter dans l’avenir, en préparant sereinement cette transition, car il est impossible, voire inconcevable de vouloir le faire sur une année.

 

Ce que vous propose l’équipe environnement de LJM Prestations en matière de plan de désherbage et de gestion différenciée est très simple.

Dans un plan de désherbage, il convient d'adopter une certaine méthodologie :
● Tout d’abord, une collaboration sans équivoque avec vous et vos services, si vous avez la chance d’en disposer. Vos compétences et votre connaissance de votre commune seront en effet un atout précieux dans l’élaboration du plan de désherbage.
● la réalisation d’un diagnostic complet de vos pratiques de désherbage (choix des pratiques, matériels et produits utilisés, fréquence, conformité des installations et des équipements…).
● une classification, par ordre d’importance, des différents secteurs de votre commune.
● une cartographie simple et ludique ayant pour but de répertorier le territoire de votre commune et de recenser les différentes particularités et nécessités de service, les risques de transfert, les écoles, les points sensibles… Notez qu’une simple cartographie, à partir de votre plan de commune ou de cadastre, pourra le plus souvent suffire.
● un plan d’action pour vous permettre de mettre en place simplement et efficacement, c’est-à-dire par étape et de façon rationnelle et adaptée à votre commune, les méthodes alternatives au désherbage chimique sur 1, 2, 3 ans ou plus selon vos besoins. Ce plan d’action comprend tous les conseils nécessaires à l’aménagement ou au réaménagement de votre commune : conseils sur le fleurissement (plantes couvre-sol…), sur la restauration du patrimoine environnemental, sur la mise en place de plantations adaptées, sur l’aménagement général (voirie, mobiliers, éclairages, jeux…), sur la fertilisation de vos différents espaces-verts… Il vous sera proposé un plan d’investissement sur 2, 3, 4 ans voire plus. Ce plan d’investissement vous permettra d’anticiper et surtout de budgétiser sur le court et sur le long terme les dépenses afférentes à la mise en place de ce plan de désherbage (achats de matériels, matériaux…). Nous avons aussi prévu dans ce plan d’action une mise en relation avec les entreprises compétentes capables de vous fournir le matériel ou le produit qui vous conviendra.
● un plan de communication pour vous permettre d’avertir vos administrés et de les sensibiliser à vos nouvelles démarches. Ce plan de communication sera élaboré en totale collaboration avec les élus. Nous nous chargerons de sa rédaction, de sa réalisation et de sa distribution si vous le souhaitez.

Notre équipe « environnement » est constituée de consultants qui sont conscients des difficultés rencontrées par les collectivités et qui ont décidé de les aider et non de les faire dépenser de façon inconsidérée.
Elle se compose de spécialistes des méthodes alternatives et de gestion différenciée de l’environnement, de spécialistes du réaménagement et de l’entretien des sites dégradés, de deux paysagistes, d’un spécialiste en gestion des risques phytosanitaires, d’un spécialiste en fertilisation des terrains et des plaines de jeux, d’une ingénieur agronome, d’un technicien spécialisé en semences et en aménagement pour conditions agro limitantes, d’un consultant spécialiste du handicap, d’un cartographe, d’un spécialiste voirie, d’un photographe, d’un écologue et d’un illustrateur naturaliste. Tous sont de vrais professionnels qui ont su garder un esprit civique.
 

LJM Prestations